Le bonsaï Bonkei ou Saikei

Le bonsaï Bonkei ou Saikei


Littéralement le terme japonais Saikei signifie paysage vivant. En formant le Saikei, peu importe son lieu de résidence, qu’il soit au Japon, en Chine, ou bien ailleurs, l’artiste, ne doit pas se contenter de représenter un arbre nain ou un arbuste dans un pot, il lui est également demandé de reproduire en trois dimensions et à petite échelle tout un paysage miniature.

Le bonsaï Saikei

En japonais, Saikei est un mot qui désigne un paysage miniature. Lors de la formation de ce style, il vous est demandé de représenter dans un même pot un sol, un ou plusieurs bonsaïs, des rochers, ou bien des bonsaïs sur roches avec une ou plusieurs plantes d’accompagnement (comme de la mousse par exemple) et de l’eau. Ce style de bonsaï doit refléter la vue d’un paysage tout à fait naturel.

De quoi avez-vous besoin pour former un Saikei ?

Vous devez d’abord bien définir le paysage que vous souhaitez former en vous basant sur les espèces de plante que vous avez en possession. Vous devez également vous munir de plusieurs matériels comme une poterie qui doit être assez plate avec de bonnes dimensions ou bien une lauze solide et mince. Il vous est conseillé d’avoir en main des bonsaïs qui sont déjà préformés qui vous n’avez plus qu’à développer en les intégrant à votre paysage. Il ne faut pas oublier les plantes d’accompagnement, des pierres et des galets en harmonie avec l’ensemble, des herbes miniatures et du netsuke. Vous aurez aussi besoin de certains outils comme des fils, du substrat, une terre argileuse afin de réaliser un cordon pour retenir un peu l’eau et la terre à la base de votre Saikei.

Culture, entretien et protection

Pour former un Saikei, il est important de pincer régulièrement vos arbres pour contrôler leur développement. Les branches inesthétiques doivent être supprimées en période de repos de l’arbre. Si des arbres meurent, ils doivent être remplacés au printemps afin de ne pas perturber l’équilibre des autres spécimens. Il vous est nécessaire d’ôter les herbes envahissantes et indésirables, de remplacer la mousse sèche par de nouvelles, d’y appliquer des insecticides naturels préventifs. Pour ce qui en est de la protection, vous pouvez utiliser des serpillières humides lors des périodes de grand vent pour protéger la butte de substrat de la lauze. Durant les périodes de grandes chaleurs, placé un tissu ombragé au-dessus du Saikei ou tout simplement déplacez-le à l’ombre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *