Les bonsaïs à troncs multiples

Les bonsaïs à troncs multiples


Les premières cultures de plante en pot viennent de la Chine, mais c’est au Japon que cet art connaît un vrai développement et la naissance de plusieurs styles. Il y a alors les bonsaïs à plusieurs troncs qui tiennent leur nom selon leur nombre de troncs, à savoir Tankan pour 1 tronc, Sokan pour 2, Sankan pour 3, Gokan pour 5, Nanakan pour 7, Kyukan pour 9 et TsukamiYose pour les troncs de plus de 9. Découvrez ce qu’il en est des bonsaïs Sokan, Kabudachi et Youse Ue

Sokan ou le style double tronc

Le style Sokan est un style qu’on trouve fréquemment sur un arbre en pleine nature. Pour former un bonsaï suivant ce style, il faut que les deux troncs partagent un même système racinaire. Toutefois, il est également possible que l’arbuste le plus petit pousse sur le plus gros juste au-dessus de collet. Le Sokan peut être le résultat de la pousse de deux plantes provenant de graines collées ensemble et qui fusionnent par la suite par une greffe naturelle qui les joint à leur base. Contrairement au plus petit, le tronc le plus épais qui est aussi le plus développé se développe de manière verticale. Ces deux troncs doivent former deux couronnes de feuilles. Vous pouvez obtenir ces formes en utilisant des espèces d’arbres comme les conifères et les feuillus.

Kabudachi ou le style troncs multiples

Pour le style Kabudachi, tous les troncs qui forment un seul arbre doivent partager le même système racinaire. Tous forment alors une couronne de feuilles, et le tronc le plus développé et le plus épais  forme la cime. Dans la nature, lorsqu’un arbre meurt ou a subit une chute, il peut arriver que de nouvelles poussent naissent de sa souche, se développent et fusionnent à la base. Les troncs du Kabudachi présentent peu de mouvement. De plus, ils ne se concurrencent pas entre eux. Pour ce style, il est conseillé de choisir des feuillus.

Yose Ue ou le style forêt

Ce style est également composé de plusieurs troncs mais ces troncs ne se fusionnent pas à la base, il s’agit plutôt de plusieurs arbres d’une même espèce mis ensemble dans un pot. Pour obtenir une harmonie des formes, les arbustes les plus développés doivent être placés au milieu ou derrière et les plus petits sur le côté ou devant. Ces plantes sont plantées en quinconce pour un effet plus réaliste.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *