Une introduction au sol des bonsaïs

Une introduction au sol des bonsaïs


Tout d’abord, la composition du sol est l’un des éléments les plus importants de la culture des bonsaïs. Les amateurs de bonsaïs débattent depuis longtemps de la composition du sol propice à la croissance des plantes. Pour faciliter les choses, un terreau à composition variable pour bonsaïs est maintenant disponible dans les jardineries et les pépinières de bonsaïs. Terre prête à l’emploi, ces compositions sont très efficaces et favorisent une croissance saine des bonsaïs.

La composition du sol est l’un des éléments les plus importants de la culture des bonsaïs.

Les amateurs de bonsaïs débattent depuis des lustres de la composition du sol propice à la croissance des plantes. Pour faciliter les choses, un sol à composition variable pour bonsaïs est maintenant disponible dans les jardineries et les pépinières de bonsaïs. Terre prête à l’emploi, ces compositions sont très efficaces et favorisent une croissance saine des bonsaïs. Toutefois, bien que la préparation de votre propre composition puisse être assez compliquée, vous devez acquérir suffisamment de connaissances sur les matériaux de construction de la terre pour en tirer profit. La terre à bonsaïs Akadama est l’une de ces combinaisons, originaire du Japon et composée d’argile japonaise cuite au four.

Un bonsaï est un arbre miniature qui pousse sur une petite surface de sol et dont la source de nourriture est donc également limitée. L’arbre doit donc être capable d’acquérir la quantité nécessaire de nutriments, de gaz et d’eau pour croître sainement. C’est la raison pour laquelle le sol des bonsaïs doit être riche en minéraux et en nutriments.

La qualité du sol a un effet direct sur la vigueur et la santé de l’arbre.

Ainsi, si vous trouvez que votre bonsaï n’a pas la santé et la vigueur d’un arbre normal, c’est le sol qui a besoin de soins. Dans ce cas, le sol des bonsaïs d’Akadama est un choix judicieux pour compenser le retard de croissance et la malnutrition de l’arbre.

Cependant, certains attributs font qu’un bon bon bonsaï se mélange bien. Premièrement, le sol doit avoir une bonne capacité de rétention d’eau. La base du sol doit contenir suffisamment d’humidité pour fournir de l’eau à la plante pendant la période entre deux arrosages. Le sol doit être capable d’évacuer l’excès d’eau. L’eau stagnante doit toujours être évacuée immédiatement. Vous devez utiliser un mélange de terre qui ne soit pas très riche en rétention d’eau, car le manque d’aération est susceptible d’entraîner la formation de sels. La composition du sol des bonsaïs d’Akadama constitue dans ce cas une bonne option pour la rétention de l’eau. Le sol doit comporter des poches d’air suffisamment grandes pour permettre aux capuchons des racines d’aspirer l’oxygène à l’intérieur.

Une bonne aération est importante pour la bonne croissance et la santé des bonsaïs.

Un sol inorganique bien structuré, à base de particules, doit être préféré car il permet un drainage rapide de l’eau pour faire place à l’air frais qui entre continuellement dans la structure du sol. Un sol compacté manque généralement de structure et donc de drainage et d’aération. Cela est susceptible de nuire à la santé des arbres et des racines et de les faire pourrir. Aujourd’hui, la composition du sol des bonsaïs diffère selon les arbres. Par exemple, les pins et les genévriers ont besoin de moins d’eau, ce qui exige un mélange de sols qui ne retient pas l’eau. Par ailleurs, les espèces de plantes à fruits et à fleurs ont besoin de beaucoup d’eau et doivent être placées dans un sol qui retient beaucoup d’eau.

Vous pouvez également utiliser la terre à bonsaïs Akadama en fonction de l’arbre que vous possédez.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *